Relation singulière de l'histoire de la belle et la bête

Relation singulière de l'histoire de la belle et la bête

 

 

Tout le monde connaît l’histoire de la Belle et la Bête. Rapporté par madame Leprince de Beaumont vers les années 1740 – à des fins édifiantes pour les jeunes anglaises –, le conte est mince, rudimentaire dans sa narration, d’une indigence imaginative et psychologique assez désarmante. Jean Cocteau en donnera une version cinématographique d’une poésie surprenante restituant au mythe une certaine ampleur, celle de la féerie, inexistante dans sa version d’origine. Pourtant, la pirouette du prince charmant élude la question cruciale de la laideur et de la séduction, sur laquelle revient cette nouvelle version. Car ici, les métamorphoses ne sont pas celles qu’on croit…


Fantasque, grotesque mais sérieuse, la présente version ne se destine nullement aux oreilles enfantines. Elle explore les délicats méandres de l’âme humaine, côté jour, côté nuit, sans déroger aux exigences du récit.
Mêlant humour et gravité, grivoiserie, poésie et réfl exion, l’auteur des Gorges de l’enfer et d’Adeline dans l’eau parvient à surprendre en livrant une relecture aussi maligne que décomplexée d’un classique désormais incontournable.

Editions Publibook ; Paris, 2011
ISBN 978-2-7483-7919-9
http://www.publibook.com
170 pages

Version papier : 20 €
Version PDF : 10 €
Commander ce livre